Accueil
Bulletin municipal
Associations
Commerces,
Contact

> Informations pratiques

 

 

 

 

 

  

 

 

  •  RECRUTEMENT ADMR SECTEUR LAMOTTE BEUVRON

     


 

 

 

 

 

 

 

 


  •  CAMPAGNE DECLARATION SUR LE REVENU 2020

 

  • L'ADMR POUR TOUS, TOUTE LA VIE, PARTOUT

 

 

 

 

  • MAISON DE JUSTICE ET DU DROIT DE BLOIS
  • ADOC41

 

  • L'ADMR, UNE AIDE A DOMICILE POUR TOUS ET A TOUT AGE
  • roulez electrique en loir-et-cher

 

 1/2 tarif, sur les entrées, pour les habitants des communes adhérentes à l'Association pour la Fondation Sologne, sur présentation d'un justificatif de domicile (par personne) obligatoire

 

  •   ROUGEOLE EN CENTRE-VAL DE LOIRE




 

  • RENFORCEMENT DES MESURES DE BIOSECURITE POUR LUTTER CONTRE L'INFLUENZA AVIAIRE

 

 

  • TABLETTE NUMERIQUE A DISPOSITION DANS VOTRE AGENCE POSTALE

                Accès en ligne aux services publics

Le centre s’adresse à toutes les personnes confrontées à un problème avec l’alcool et ou le tabac et à leurs proches.

Il propose :

l’accueil

l’écoute

l’information
l’accompagnement médical, psychologique psychiatrique, infirmier, psychologique, socio-éducatif
relaxation
groupe de parole
Programme d’aide au maintien de l’abstinence
Orientation suivi en post-cure
Art –thérapie

Les consultations et entretiens sont non payants dans diverses antennes du Loir-et-Cher.

 

 A.N.P.A.A

2, rue Ste Anne 41000 Blois

tél. : 02.54.56.15.16
Antenne de Romantin

le vendredi de 9 h à 17h/p>

10, rue de l’hôtel Dieu

 

 

 

 

 (retour en haut de page)

    

  •   Mon Mobile et ma santé

 

(documentation publiée par l'AFOM - Association Française des Opérateurs Mobiles)

 

- "Il n'existe pas aujourd'hui de preuve scientifique démontrant que l'usage des téléphones mobiles présente un risque pour la santé" (Direction Générale de la Santé — mars 2007).
- "La vigilance doit être maintenue et ce sujet nécessite la poursuite de travaux scientifiques" (Agence Française de Sécurité Sanitaire de l'Environnement et du Travail — juin 2005).
L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et les autorités sanitaires de tous les autres pays partagent cet avis, qui s'appuie sur l'analyse de plus de 1300 études scientifiques sur les ondes radio  dont 700 sur la téléphonie mobile. Toutes ces études sont répertoriées par l'OMS. De nouvelles études et de nouveaux avis sanitaires sur le téléphone mobile sont régulièrement publiés dans le monde entier. Dans l'attente des résultats de toutes les recherches scientifiques, l'OMS et les autorités sanitaires font des recommandations permettant de réduire votre exposition aux ondes radio. 
Le DAS (Débit d'Absorption Spécifique) de votre mobile (ou SAR pour « Specific Absorption Rate » en anglais) est le niveau maximal d'ondes radio auquel vous pouvez être exposé en utilisant cet appareil. C'est l'une des caractéristiques techniques de votre mobile. Au cours d'un appel téléphonique, votre exposition réelle aux ondes radio atteint rarement le DAS de votre mobile. Le DAS est important parce que l'Organisation Mondiale de la Santé et les autorités sanitaires indiquent qu'aucun danger pour la santé n'a été établi en dessous d'une exposition de la tête à 2 W/kg. (Watt par Kilogramme)
Cette limite de 2 W/kg a été établie dans l'objectif d'assurer la sécurité et la protection des utilisateurs de mobile. Elle a été fixée avec un coefficient de sécurité important pour couvrir d'éventuels effets à long terme. Tous les téléphones mobiles commercialisés en France doivent avoir un DAS inférieur à 2 W/kg, la limite fixée dans l'arrêté du 8 octobre 2003.
Les constructeurs de téléphones mobiles doivent indiquer, dans la notice d'emploi, le DAS de l'appareil ainsi que les précautions d'usage figurant dans l'arrêté du 8 octobre 2003.
Les autorités sanitaires conseillent d'utiliser un kit oreillette (ou kit piéton) pendant les appels téléphoniques. Ceci étant, avec un kit oreillette, il est conseillé aux femmes enceintes d'éloigner le téléphone du ventre et aux adolescents de l'éloigner du bas ventre. Elles conseillent également de téléphoner de préférence dans les zones où la réception est de bonne qualité. La qualité de la réception est indiquée par le nombre de barrettes sur l'écran de votre téléphone. Plus il y a de barrettes, plus votre téléphone émet à faible puissance. Vous pouvez aussi choisir un mobile à faible DAS, ce qui permet de réduire le niveau maximal de votre exposition aux ondes radio. De plus, en ce qui concerne les enfants, les autorités sanitaires conseillent une utilisation modérée du téléphone mobile.

Questions-réponses

Mon téléphone mobile émet-il en permanence ?
Non. Quand vous n'utilisez pas votre mobile, il n'émet pas d'ondes radio, sauf quelques secondes une fois toutes les 3 heures en moyenne pour signaler sa présence.
Mon exposition aux ondes radio est-elle différente selon les modèles de téléphone mobile ?
Oui, même si tous les téléphones mobiles commercialisés en France respectent la réglementation et ont un DAS inférieur à 2 W/kg. Chaque modèle de téléphone est caractérisé par son DAS en ce qui concerne le niveau d'exposition aux ondes radio. Celui-ci indique le niveau maximal auquel vous pouvez être exposé en utilisant ce téléphone.
Les kits oreillette bluetooth me permettent-ils de réduire l'exposition aux ondes radio ?
Oui. Les kits bluetooth permettent de diviser par 1000 le niveau d'exposition de la tète aux ondes radio pendant un appel téléphonique.
Les accessoires à coller sur mon mobile sont-ils efficaces pour réduire l'exposition aux ondes radio ?
Non. Ces accessoires sont au mieux sans effet sur votre exposition aux ondes radio, et au pire contre-productifs quand ils obligent votre téléphone mobile à augmenter sa puissance d'émission.
Si je porte un appareil médical (stimulateur cardiaque, pompe à insuline...), quelles sont les précautions à prendre ?
Vous devez maintenir une distance minimale de 15 cm entre cet appareil et le téléphone mobile. Il vous est recommandé de parler de ce sujet avec votre médecin car celui-ci connaît les caractéristiques de votre appareil médical.
L'utilisation du téléphone mobile est-elle dangereuse pour la santé de mon enfant ?
L'OMS et les autorités sanitaires font aujourd'hui la même réponse pour votre enfant et pour vous-même : aucun danger pour la santé n'a été établi en dessous de la limite de 2 W/kg. Néanmoins, les recherches scientifiques doivent se poursuivre afin notamment de mieux prendre en compte les spécificités des enfants qui sont en phase de croissance.
Jusqu'à quel âge est-il déconseillé à mon enfant d'utiliser un téléphone mobile ?
L'OMS et les autorités sanitaires n'indiquent pas un âge en dessous duquel l'utilisation du mobile serait déconseillée.
Il appartient aux parents de décider s'ils équipent ou non leur enfant et à quel âge ils le font. Le Ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports invite sur ce sujet les parents à la prudence.
Si je décide d'équiper mon enfant d'un mobile, quelles sont les recommandations des autorités sanitaires pour l'utilisation du mobile par mon enfant ?
Les autorités sanitaires vous conseillent d'inciter votre enfant à faire une utilisation modérée de son téléphone mobile et à réduire son exposition aux ondes radio.

Pour en savoir plus :

 (retour en haut de page)

 

  • Prévention des intoxications oxycarbonées

 

Diffusion de conseils de prévention auprès du public à la demande de la direction départementale des affaires sanitaires et sociales, Service santé-environnement.

Il est important que les occupants d'un logement (y compris les locataires) prennent toutes les dispositions pour :

  • faire entretenir régulièrement (au moins 1 fois par an) les appareils à combustion par un professionnel qualifié,
  • effectuer un ramonage « mécanique » des conduits d'évacuation des gaz brûlés (y compris pour les appareils fonctionnant au gaz),maintenir les ventilations en nombre suffisant et de ne jamais les obstruer

     

(retour en haut de page)

 

 

  •  Information du Ministère de l'intérieur
    à l'attention de tous les détenteurs de téléphones portables

Un correspondant laisse un message afin que vous le rappeliez au 06 07 74 52 41. N'appelez surtout pas ce numéro ou vos factures augmenteront sans aucune commune mesure.
Cette information communiquée par l'Office Centrale de Répression du Banditisme est à diffuser le plus largement possible.

Depuis quelques temps, des escrocs ont trouvé un système pour utiliser frauduleusement vos portables. Ils vous appellent sur votre GSM, et se présentent comme le "Provider" Orange, SFR, Bouygues, auquel vous êtes abonné; ils demandent ensuite de composer un code qui est le 09 # en vous expliquant qu'il s'agit de vérifier le bon fonctionnement de votre portable. NE CONPOSEZ SURTOUT PAS CE CODE ET RACCROCHEZ IMMEDIATEMENT.
Ils disposent de l'outillage permettant grâce à ce code de lire votre carte SIM. Il ne leur reste alors plus qu'à créer une nouvelle carte.
Cette fraude se pratique à grande échelle, il est donc nécessaire de faire suivre cette information très rapidement au plus grand nombre de personnes de votre entourage, particuliers, entreprises, etc.

Si vous, avez un appel téléphonique sur votre téléphone portable et que "ACE" s'affiche, ne répondez pas, annulez l'appel. C'est un virus qui détruit la carte SIM, et endommage le portable. Ceci a été confirmé par Motorola, Sagem et Nokia...

 

 (retour en haut de page)

 

 

  • Escroqueries n'en payez pas le prix

Escroquerie sur internet Transactions virtuelles, pertes bien réelles.

  • Si je vends ou achète un bien très onéreux, j'organise une rencontre avant la transaction.
  • Si je vends un bien, j'attends d'avoir reçu matériellement l'argent avant de le livrer.

Fausse qualité: l'escroc était bien caché.

  • Avant de payer quoi que ce soit, je contacte le service concerné pour me renseigner.
  • Je vérifie toujours la qualité déclarée de mon interlocuteur.

 "Phishing": un mail ça peut faire tés mal.

  • Je ne réponds jamais à un courriel qui me demande de transmettre mes coordonnées bancaires; je sais que ma banque ou toute autre institution de confiance ne me les demandera jamais par courriel.
  • En cas de doute, j'appelle directement ma banque.

Une Fausse épargne qui vous ruine.

  • Je sais que les trop bonnes affaires n'existent pas.
  • Je ne confie pas d'argent à un inconnu.

Vol de coordonnées bancaires : des manoeuvres simples et quasi-invisibles

«En consultant mon relevé de compte, j'ai découvert que des opérations avaient été réalisées à mon insu avec les références de ma carte bancaire».
Protection des coordonnées bancaires : les règles de vigilance

  1. Sur internet:
    je réalise mes achats uniquement sur les sites de confiance, signalés par le logo représentant un cadenas et dont l'adresse commence, au moment de la transaction, par «https»
    J'évite le piratage de ma carte bancaire en protégeant mon ordinateur avec un anti-virus, un pare-feu et un logiciel anti-espion à jour.
  2. Les automates (distributeurs de billets):
    Je compose discrètement mon code et masque le clavier avec ma main
    Je ne me laisse pas distraire par des inconnus qui proposent leur «aide» ; il s'agit souvent d'escrocs qui cherchent à subtiliser ma carte et à récupérer mon code secret.
  3. En magasins:
    Numéro de carte bancaire + date d'expiration + cryptogramme = danger !
    Dans le cadre d'une transaction en magasin, il est très facile pour l'escroc d'identifier ces numéros et de les noter. Ces références sont suffisantes pour
    effectuer des achats en ligne.
    Je ne quitte jamais des yeux ma carte bancaire, je ne la confie à personne
    Je ne conserve pas mon code secret au même endroit que la carte.
  4. De manière générale, je suis les conseils de mon banquier.

 

L'escroquerie: ce que dit la loi

Extraits de Article L313-1 du Code Pénal

«L'escroquerie est le fait, soit par l'usage d'un faux nom ou d'une fausse qualité, soit par l'abus d'une qualité vraie, soit par l'emploi de manúuvres frauduleuses, de tromper une personne physique ou morale et de la déterminer ainsi, à son préjudice ou au préjudice d'un tiers, à remettre des fonds, des valeurs ou un bien quelconque, à fournir un service ou à consentir un acte opérant obligation ou décharge. L'escroquerie est punie de cinq ans d'emprisonnement et de 375 000 euros d'amende».

Si vous êtes victime: portez plainte

Si vous êtes victime d'une escroquerie, déposez plainte au commissariat ou à la gendarmerie la plus proche.
Munissez-vous de tous les renseignements en votre possession :

 

  • références du ou des transferts d'argent effectués,
  • références de la ou des personnes contactées : adresse de messagerie ou postale, pseudos utilisés, numéros de téléphone, fax, copie des courriels/ courriers échangés...,
  • tout autre renseignement pouvant aider à l'identification de l'escroc.

 

Pour Tout renseignement :

0811 02 02 17

Coût d'un appel local

Pour signaler un courriel ou un site internet d'escroqueries:

http://www.internet-signalement.gouv.fr/ 

 

 

 (retour en haut de page)

 

 

 

 

 

 

  • La conciliation:
  • Qui est le conciliateur ?
 
  •  C'est un auxiliaire de Justice bénévole.
  • Il est nommé par le premier président de la cour d'appel, sur proposition du juge d'instance.
  • Il présente toutes les garanties d'impartialité et de discrétion.
  • Il a pour mission de favoriser et de constater le règlement à l'amiable des conflits qui lui sont soumis.
  • Il ne donne pas de consultation juridique.
  • Il peut se rendre éventuellement sur les lieux pour proposer une solution adaptée.

 

  • Quel est le champ de compétences du conciliateur ?

 Le conciliateur de Justice intervient dans de nombreuses affaires : problème de mitoyenneté, conflit entre propriétaire et locataire, conflit opposant un consommateur à un professionnel, problème de copropriété, querelle de voisinage, désaccord entre un fournisseur et un client, difficulté dans le recouvrement d'une somme d'argent, contestation d'une facture, etc.
Le conciliateur de Justice ne peut pas intervenir dans les conflits :

  • entre vous et l'administration (État ou collectivité territoriale), adressez-vous au médiateur de la République ou à son délégué ;
  • concernant les affaires d'état civil et familiale (divorce, reconnaissance enfant, pensions alimentaires, garde des enfants, autorité parentale ...)
  • relatif au droit du travail et d'ordre syndical.

  • Comment saisir le conciliateur ?  
  • De votre propre initiative
    Vous sollicitez le conciliateur de Justice pour le règlement de votre différend. Aucune formalité particulière n'est à effectuer pour le rencontrer. Ecrivez-lui, téléphonez-lui, présentez-vous devant lui pour prendre un rendez-vous.
    Le conciliateur de Justice reçoit le plus souvent à la mairie, dans une maison de Justice et du droit ou au tribunal d'instance, parfois dans un autre lieu communal (local dans une école, foyer rural...). Il y tient une permanence en général hebdomadaire.
  • Par délégation du juge pour une tentative de conciliation :
    Si le tribunal d'instance ou la juridiction de proximité sont saisis d'un litige, le juge peut avec l'accord des parties désigner un conciliateur de Justice aux fins d'une tentative préalable de conciliation. En cas de désaccord entre les personnes en conflit pour procéder à une tentative de conciliation, le juge peut néanmoins leur enjoindre de rencontrer un conciliateur chargé de les informer sur l'objet et le déroulement de la mesure de conciliation.
  • Comment se déroule la conciliation ?

 Le conciliateur de Justice propose aux personnes en conflit une réunion au cours de laquelle il les écoute et les invite à rechercher une solution de compromis respectant les intérêts de chacun.

  • Si vous vous présentez accompagné spontanément de la personne avec laquelle vous êtes en désaccord, le conciliateur tente aussitôt de trouver un terrain d'entente.
  • Si vous vous présentez seul, le conciliateur vous invite, ainsi que votre adversaire à se présenter devant lui à une autre date. Toutefois, ce dernier est libre de ne pas répondre à cette convocation.

Lorsque le conciliateur de Justice est saisi à l'initiative des parties, chacune d'elle peut se faire accompagner par une personne de son choix. Lorsqu'il a été désigné par le juge d'instance ou le juge de proximité, chacune des parties peut se présenter devant lui avec une personne habilitée à l'assister devant ces juridictions (un avocat, un conjoint, les parents ou alliés : en ligne directe ou en ligne collatérale jusqu'au 3e degré).

Le conciliateur de Justice recueille toutes les informations qui lui semblent utiles en se rendant sur les lieux de l'affaire, le cas échéant, ou en procédant à l'audition de certaines personnes avec leur accord.

 

  • Comment parvenir à un accord ?

Si un compromis est trouvé avec votre adversaire, le conciliateur de Justice peut le constater par écrit, même en cas de conciliation partielle. Il dresse alors un constat qu'il déposera auprès du tribunal d'instance. Ce document indiquera brièvement le litige et la solution acceptée.
Vous-même et votre adversaire devez signer ce constat. Vous en recevrez chacun un exemplaire. La rédaction d'un constat est obligatoire lorsque la conciliation a pour effet la renonciation à un droit.
Le constat est déposé au tribunal d'instance et le conciliateur en conserve un exemplaire. Le conciliateur de Justice a une mission de conciliation. Il n'a pas les pouvoirs d'un juge ou d'un tribunal, c'est-à-dire que si vous refusez la conciliation ou refusez d'exécuter l'accord intervenu, le conciliateur n'a aucun pouvoir de vous y contraindre.
Néanmoins, les parties signataires s'engagent l'une envers "autre, indépendamment de toute formule exécutoire. Pour obliger au respect de l'accord constaté par le conciliateur, vous et votre adversaire pouvez demander dans le constat, que le juge d'instance donne force exécutoire à ce constat. Le conciliateur transmettra la demande au juge. Vous pourrez ainsi en obtenir l'exécution, au besoin avec l'aide d'un huissier de Justice. Si le conciliateur a été désigné par un juge, l'accord sera soumis à son homologation, et il aura la valeur d'un jugement.
Si un accord n'est pas trouvé ou n'a pas lieu, vous pouvez, si vous l'estimez utile à la défense de vos intérêts, consulter un avocat ou vous adresser au tribunal . compétent. Ce qui s'est dit lors de la conciliation ne pourra pas être utilisé dans le procès. (Pour en savoir plus : voir la fiche "À quel tribunal s'adresser ?".)
Le recours au conciliateur de Justice est sans effet sur la date limite pour engager un procès ou pour maintenir un droit. Il ne suspend en aucun cas les délais de prescription ou de recours.

Si vous engagez un procès et si vos ressources ne vous permettent pas d'avancer les frais de procédure, vous pouvez demander, le cas échéant, à bénéficier de l'aide juridictionnelle. (Pour en savoir plus : voir les fiches « l'aide juridictionnelle » et « la demande d'aide juridictionnelle ».)

 

  •   Informations pratiques

 La liste des conciliateurs du ressort peut être communiquée par le greffe de votre tribunal d'instance. Vous pouvez également consulter le site www,conciliateursdefrance.fr

Enfin, adressez-vous à la mairie, au tribunal, ou aux services de police ou de gendarmerie de votre domicile pour connaître :

  • le lieu où le conciliateur reçoit
  • ses jours et heures de consultation.

Vous pouvez aussi lui écrire ou lui téléphoner pour prendre rendez-vous.

D'autres brochures du ministère de la Justice sont disponibles gratuitement dans les palais de Justice, les maisons de Justice et du droit et certaines mairies.
Elles sont, téléchargeables sur internet http://www.justice.gouv.fr/ directement à partir de la page, d'accueil dans la rubrique "vos droits".

SECRÉTARIAT GÉNÉRAL
SERVICE CENTRAL DE L'INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION
13, place Vendôme 75042 Paris Cedex 01
http://www.justice.gouv.fr/

TRIBUNAL D'INSTANCE DE BLOIS
Jean SOUPLET Conciliateur de Justice
Tél: 06 12 72 74 16
E-mail : www.jean.souplet@wanadoo.fr

 

 

  •  LE TRAJET DANS TOUT LE LOIR ET CHER


 

Route 41 : un réseau routier à prix unique dans le département du Loir er Cher.

20 Lignes régulières pour se déplacer en Loir et Cher. Le ticket à 2€, la carte de 10 voyages à 18€, Abonnement mensuel à 72€.

Gratuité pour les personnes handicapées, les demandeurs d'emploi, les bénéficiaires du RSA (minimum forfaitaire) et les bénéficiaires de et les bénéficiaires de l'allocation spéciale.

Renseignements et horaires des lignes : http://www.le-loir-et-cher.fr/

Contact;
Transport du Loir et Cher (TLC)
02.54.58.55.44

 

 

 


  • Maladies chroniques : Sophia

le service d'accompagnement pour mieux vivre avec une maladie chronique

 

 Bulletin d'informations (427ko)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


^ haut de page ^

 
MAIRIE DE SOUVIGNY EN SOLOGNE - 30 rue du Gatinais - 41600 SOUVIGNY EN SOLOGNE - Tél. : 02 54 88 46 10 - Fax : 02 54 88 10 42 -